La nouvelle convention nationale pharmaceutique signée le 9 mars dernier permet l’implication des officinaux sur la vaccination afin d’améliorer la couverture vaccinale en France et faciliter ainsi le parcours des patients souhaitant se faire vacciner. Cette mission est entérinée par un décret et deux arrêtés publiés au Journal Officiel du 23 avril.

Les pharmaciens sont désormais habilités à administrer uniquement sur présentation d’une ordonnance médicale, les vaccins contre quinze pathologies : grippe saisonnière, rage, diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, infections à papillomavirus humains (HPV), infections à pneumocoque, hépatites (A et B), infections à méningocoques (A, B, C, Y et W) pour les personnes âgées de 16 ans et plus pour lesquelles cette vaccination est recommandée dans le calendrier vaccinal en vigueur.

Concernant la prescription de ces vaccins, un avis de l’ANSM doit être établi.

Un délai de 6 mois après la publication de l’arrêté d’approbation de la convention pharmaceutique doit être respecté pour pouvoir mettre en œuvre cette nouvelle mission. Elle sera applicable début octobre 2022.

Formez-vous et formez vos collaborateurs afin de maîtriser le schéma vaccinal, les modalités d’injection de chaque vaccin tout en maîtrisant le volet de la communication avec les patients.

Découvrez notre nouveau programme DPC "La vaccination à l'officine chez l'adulte et l'adolescent" adapté à ces nouvelles mesures.